Qu’est-ce que le faîtage ?

refaire faitage ciment

Le faite d’un toit est la ligne de rencontre entre les deux pentes d’une toiture. C’est la partie la plus haute du toit qui joint les deux versants du toit.

A quoi sert le faîtage ?

Le faitage permet d’assurer la jonction entre les deux pentes du toit. Il assure l’étanchéité finale du toit et assure à la couverture la finition esthétique qui rendra le toit imperméable aux intempéries et résistant aux vents.

Quels sont les différents types de faîtages ?

Le faitage d’un toit va dépendre du type de couverture utilisé pour le toit. Il s’agit de respecter le matériau de couverture employé pour assurer l’indispensable étanchéité du toit.

A chaque couverture son type de faitage :

Le toit en lauze

Le faitage est assuré par des lauzes assez longues et peu larges. Ces lauzes de faitage plus légères que les autres sont de nos jours scellées au mortier de chaux ou au mortier bâtard.

Parfois pour la technique de pose plus ancienne et plus technique, les lauzes de faitage sont imbriquées l’une dans l’autre avec des encoches taillées sur place par le lauzeur.

Pour changer le faitage d’un toit en lauze, il faut compter entre 300€ et 400€/m2. Si vous possédez les lauzes, le tarif de la pose ou de la réfection peut être compté à l’heure dans ce cas selon l’entreprise et la difficulté d’intervention comptez entre 100€/h et 150€/h pour ce type d’intervention très technique.

Le toit en ardoise

Pour la réalisation du faîtage d’un toit en ardoise, l’utilisation du zinc est une pratique courante. L’arêtier est l’intersection entre deux versants de la toiture, l’arêtier constituant le faite du toit peut aussi être réalisé en ardoise (faitage en lignolet) mais aussi en zinc ou en métal constituant une bande d’arêtier.

  • Bardelis: dans la couverture en ardoise cette technique de pose consiste à placer un ou deux rangs supplémentaires, en recouvrement perpendiculaire à la ligne d’arête. Il faut en théorie que l’inclinaison du versant soit inférieure à 35°.
  • Lignolet: rang d’ardoises qui dépasse de quelques cm la ligne de faîtage sur le versant exposé aux vents dominants.
  • La fourniture et pose d’un arêtier en bardelis coûte 80€ le ml.
  • La fourniture et pose d’un faîtage ardoise en lignolet coûte 60€ le ml.

Le toit en chaume

faitage chaume

Souvent le faîtage des toits en chaume est refait régulièrement tous les 10 ans par des artisans couvreurs spécialistes de ce genre de toit. L’entretien de ce genre de toit est régulier et coûteux car il faut trouver les chaumiers capables de faire ce travail et trouver le chaume adapté à la réfection.

Pour réaliser le faîtage d’un toit en chaume, plusieurs techniques existent selon la région. Le faîte du toit de chaume peut-être planté d’Iris comme en Normandie ou bien constitué d’un mélange de chaux de sable et d’argile pour assurer l’étanchéité.

  • Tarif de la réfection d’un faîtage en chaume

Comptez entre 800€ et 1000€ la journée dépose et pose du nouveau chaume compris. Il faut compter selon l’importance du faîtage à réaliser entre deux et trois jours de travail. Il n’existe pas encore de DTU relatif à ce type de couverture.

Le faîtage en tuiles

Que soit un toit en tuile en béton ou en tuiles en terre cuite , les techniques de pose du faîtage sont identiques.

La tuile en terre cuite

La tuile en terre cuite est un classique de la couverture très répandue dans le sud de la France. C’est une tuile traditionnelle très esthétique qui présente d’indéniables qualités.

  • La tuile faîtière pour couverture canal coûte entre 4€ / pièce et 10€ pièce.
  • L’affaîteau nantais coûte 2€ / pièce.
  • Vis pour faîtière en inox Torx de 60mm coûte 115€ la boîte de 200.

La tuile béton

La tuile béton est un tuile moderne qui présente de multiples avantages :

  • Durabilité, étanchéité, facilité de pose, prix...
  • Le prix d’une tuile faîtière en béton coûte entre 5€ et 10€
  • Les frontons de faîtière coûtent selon les modèles entre 10€ et 20€

Besoin d'une estimation ?

Rapide & gratuit, obtenez jusqu'à 5 réponses de professionnels.

Les techniques de pose de faîtage pour tuiles

comment faire un faitage a sec

Le faîtage scellé

Le faîtage est assuré par des tuiles faîtières scellées au mortier. Ensuite est mis en place un joint de recouvrement des tuiles faîtières et au bout de chaque ligne de faîtage sont disposés les abouts de faîtage. En général suite à cette technique de pose, le DTU impose la pose de tuiles de ventilation en partie haute du toit.

Le faîtage scellé impose une pose à « blanc » pour voir combien de tuiles faîtières sont nécessaires et la coupe à faire à la meuleuse à disque. Ensuite disposer un lit de mortier bâtard avec un additif à base de résine. Humidifier les tuiles pour l’accroche du mortier.

Puis il s’agit de faire les joints de finition entre les tuiles rondes avec un mortier plus gras. Lisser les joints. Placez les frontons de faîtière pour la finition.

  • Inconvénients de la pose en faîtage scellé

Des fissures peuvent se créer sur le mortier avec le temps et dans ce cas il faudra refaire l’intégralité quasiment du faitage scellé car il n’est pas recommandé pour des raisons d’étanchéité de reprendre le faîtage sur une partie simplement de sa longueur.

  • Tarif de la réfection d’un faîtage scellé

Selon la longueur du faîte et la pente du toit, il faut compter entre 100€ et 200€ du mètre linéaire, ce tarif comprenant la dépose des anciennes tuiles, la repose des nouvelles tuiles faitières et le scellement au mortier et l’enlèvement et le recyclage des anciennes tuiles.

Le faîtage à sec

Le faîtage à sec utilise le closoir qui déborde largement sur chaque pan du toit.Les tuiles faîtières recouvrent le closoir et assurent la parfaite étanchéité du faîte du toit. Les tuiles faîtières sont fixées grâce à des crochets et résistent ainsi aux vents les plus violents.

Le closoir

Le closoir est obligatoire en pose à sec suivant les recommandations des DTU 40.21 et 40.211. Le closoir est en général ventilé, il permet la protection du toit contre la pluie, la neige, le vent, les poussières… Les parties latérales du closoir doivent être choisies de la couleur de la tuile pour se confondre avec les tuiles. Le closoir est agrafé ou cloué.

  • Conseil de pose du closoir

Pour poser le closoir, il faut que que le toit soit bien propre et sec. Il doit être déroulé dans le sens opposé des vents dominants à partir de l’extrémité de la toiture. Le film protégeant est décollé et les bavettes doivent être apposées sur le dernier rang de tuiles.La fixation se fait tous les 30cm en déroulant la bande du closoir. Le recouvrement entre chaque rouleau doit être de 10cm minimum.

  • Tarif du closoir

Le closoir se vend en rouleau de 5m ou 10 m entre 10€ et 15€/m. La pose par un couvreur est estimée entre 50€ et 100€ le mètre linéaire.

  • Tarif de la réfection du faîtage à sec

Le tarif de la réfection va sensiblement varier selon la pente, la difficulté d’accès, la longueur à réaliser de faîtage, la qualité du closoir, la qualité des tuiles utilisées. Il faut estimer payer entre 100€ et 150€ le ml.

Besoin d'une estimation ?

Rapide & gratuit, obtenez jusqu'à 5 réponses de professionnels.

Quelle est la technique la plus couramment utilisée ?

reparation faitage toiture

C’est un choix personnel que le professionnel couvreur saura vous conseiller. Le faîtage est un élément essentiel de l’étanchéité du toit. La pluie tombe verticalement sur le faîte du toit, il est donc primordial que cette partie du toit soit vraiment imperméable à l’eau de pluie, à la neige. Le faîtage est donc un endroit vulnérable du toit à surveiller particulièrement.

Inconvénients de la pose en faîtage scellé

Des fissures peuvent se créer sur le mortier avec le temps avec l’action du gel dégel, les mouvements du bâtiment… et dans ce cas il faudra refaire l’intégralité quasiment du faitage scellé car il n’est pas recommandé pour des raisons d’étanchéité de reprendre partiellement le faîtage sur une partie de sa longueur.

Inconvénient de la pose en faîtage à sec

Il faut poser une rehausse en bois sur la panne faîtière pour installer le closoir. Les closoirs peuvent avec le temps, notamment ceux en plomb, se fissurer légèrement.

Conclusion

Néanmoins l’étanchéité est parfaitement réalisée avec le closoir. Il faut moins de temps pour mettre en place un faîtage à sec qu’un faîtage scellé.Il y a pas de risque de fissure avec la pose de faîtage à sec, le closoir épouse les micro mouvements de la charpente.

Nos conseils

Si vous voulez refaire le faîtage de votre toit :

  • Confiez ce travail à un spécialiste couvreur car ce travail de pose du faîtage est technique, minutieux et dangereux. Avec un artisan couvreur, vous bénéficiez de la garantie décennale.
  • Faites établir plusieurs devis gratuits par des professionnels couvreurs de votre région, vous pourrez vous rendre compte très rapidement de l’estimation globale de ces travaux. Vous pourrez comparez les prix, les techniques de pose et ainsi vous choisirez l’entreprise qui vous conviendra.
  • N’attendez pas pour prendre une décision… les infiltrations d’eau par le faîtage du toit sont redoutables de conséquences.
Prix pose à l'heure Prix pose au m2 Prix pose au ml
Lauzes 100€ à 150€ / h 300 à 400€ m2
Ardoise 50 à 60€ / h Pose comptée au ml 60 à 80€ le ml
Tuiles 40 à 50 € / h Pose comptée au ml 100 à 150 € / ml
Chaume 800 à 1000 € la journée

Besoin d'une estimation ?

Rapide & gratuit, obtenez jusqu'à 5 réponses de professionnels.